B. C. DÉPUTÉ Conservateur Mark Warawa bataille face au cancer, à la demande de « miracle »

B.C. Conservative MP Mark Warawa facing cancer battle, asks for 'miracle'

DÉPUTÉ conservateur Mark Warawa prend son siège avant de comparaître devant la chambre des Communes de la commission des affaires pour discuter de la motion, le mercredi 27 Mars 2013 à Ottawa. Warawa dit qu’il est en train de subir des tests pour déterminer s’il a un cancer du pancréas et, dans l’affirmative, dans quelle mesure la maladie peut se propager.

Adrian Wyld / LA PRESSE CANADIENNE

Un DÉPUTÉ Conservateur de Langley-Aldergrove dit qu’il est en train de subir des tests pour déterminer s’il a un cancer du pancréas — et, dans l’affirmative, dans quelle mesure la maladie peut se propager.

OTTAWA — UN Conservateur DÉPUTÉ de Langley-Aldergrove dit qu’il est en train de subir des tests pour déterminer s’il a un cancer du pancréas — et, dans l’affirmative, dans quelle mesure la maladie peut se propager.

Mark Warawa publié une note sur son Facebook page en disant qu’il était “très malade à l’hôpital” et de demander à quelqu’un de prier pour un miracle.”

Warawa dit qu’il a été prévu une procédure de ce matin, le long avec des tests supplémentaires au cours des prochains jours pour voir si le cancer s’est propagé à d’autres organes.

Il dit que le cancer du pancréas signifierait la chirurgie et six mois de chimiothérapie.

Warawa dit qu’il envisage de publier des mises à jour sur son Facebook page de son épouse Diane n’a pas à répondre à toutes les demandes, en ajoutant qu’il a besoin, dans ses mots, “d’être dans ses bras pleins d’amour.” Le couple a cinq enfants et 10 petits-enfants.

Warawa achève son cinquième mandat consécutif à la Chambre des Communes après l’annonce en janvier qu’il n’allait pas se représenter aux élections de cet automne.

“Vous pouvez voir comment le jaune de ma peau”, écrit-il sur Facebook.

“Si c’est juste dans le pancréas, je vais (besoin) de chirurgie et de 6 mois de chimiothérapie. Si le cancer s’est propagé à d’autres organes, il n’y a rien de médical à faire et la vie peut être courte.”

Warawa continue à exprimer leur confiance en Dieu, en disant: “Oui, il y a eu beaucoup de larmes, mais le Dieu qui nous a créés, a m’a guéri et sauvé ma vie d’avant. Le plus important, c’est que je sais que Dieu m’aime et veut que je Lui fasse confiance.”

Avant d’entrer en politique fédérale, Warawa a passé 14 années en tant que conseiller de la ville d’Abbotsford.

La Société Canadienne du Cancer, dit l’un dans tous les 74 hommes vont développer un cancer du pancréas au cours de leur vie, et un ratio similaire mourront de la maladie.

Share Button
Previous Article
Next Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *