B. C. pharmacien disciplinée pour la prise de stupéfiants sans ordonnance

B.C. pharmacist disciplined for taking narcotics without a prescription

Une B. C. pharmacien a eu son permis révoqué pour une période de 90 jours après qu’il a pris contrôlée de médicaments sans ordonnance.

Toby Talbot / Associated Press

Kayle Henry Christensen a pris de 26 000 stupéfiants et contrôlée de médicament comprimés sans ordonnance.

Le Collège des Pharmaciens de la B. C. a réprimandé un pharmacien à Dawson Creek, après une enquête a révélé qu’il a pris de 26 000 stupéfiants et contrôlée de médicament comprimés sans ordonnance.

Kayle Henry Christensen a été condamné à une amende de 1 500$, son permis a été suspendu pour 90 jours, et il ne doit pas travailler en tant que pharmacien gérant d’une pharmacie ou d’un précepteur pour les étudiants en pharmacie pour trois ans, selon le collège.

Selon un exposé conjoint des faits, Christensen a pris non autorisée de médicaments pour son usage personnel au cours d’une période de quatre ans à partir de la pharmacie où il a travaillé comme directeur de la pharmacie.

Entre septembre 2014 et juin 2018, il a fallu au moins de 16 000 comprimés de stupéfiants de la substance et de 10 000 comprimés d’une drogue contrôlée de la substance, qui exigent tous deux autorisés ordonnance, le collège dit.

Le collège dit Christensen n’a pas de processus ou de la facture de ces médicaments sur PharmaNet et ne pas les donner à une autre personne. Il a ensuite modifié et ajusté à la pharmacie de l’inventaire des registres pour s’assurer que les pertes serait passé inaperçu, selon l’entente de consentement.

Dans le cadre de la réprimande, Christensen faut aussi ne pas placer ou recevoir des commandes pour des stupéfiants et des drogues contrôlées pour trois ans. Il a aussi reçu l’ordre de suivre et réussir un cours d’éthique pour les professionnels de la santé.

Le collège dit, en plus des “fautes graves” Christensen placé lui-même et ses patients à risque important de préjudice lorsqu’il prenait des médicaments non autorisés pour une utilisation personnelle et a continué à pratiquer dans la capacité de la profession de pharmacien.

Share Button
Previous Article
Next Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *