Cinq raisons de check out 9 to 5: The Musical

Lieu de travail les questions portées à l’avant-garde quand le film 9 à 5 sortis pour la première fois sont toujours d’actualité aujourd’hui

Five reasons to check out 9 to 5: The Musical

Le casting de la Pac U 9 to 5: The Musical, à Blueshore Financiers de Centre pour les Arts de la scène du 14 au 23 Mars.

PNG

9 to 5: The Musical

Quand: du 14 Mars au 23 Mars

: Blueshore Financiers de Centre pour les Arts de la scène

Les billets: $24/$15/$10 des billets.capilanou.ca

1. Le film. Sorti en 1980, de 9 à 5 étoiles de Lily Tomlin, Dolly Parton et Jane Fonda, avec Dabney Colman que leur grossier patron. Il est classé n ° 74 sur l’American Film Institute liste des 100 plus drôles des Films Américains de Tous les Temps.

2. Dolly Parton. En 2009, certains des mêmes personnes derrière le film a apporté une version musicale de Broadway. Au cours de sa relativement court terme, il a reçu 15 Drama Desk Award nominations ainsi que quatre Tony candidatures. Pays-pop superstar Parton contribution additionnelle de la musique avec le coup le titre de la piste.

3. Vous avez parcouru un long chemin, bébé … ou avez-vous? “Les questions sont aussi pertinents aujourd’hui qu’ils l’étaient lors de la sortie du film,” a déclaré le directeur Sylvia Zaradic. “Les femmes sont toujours en train de lutter pour l’égalité sur le lieu de travail, pour une voix dans la salle de conférence, et d’être marginalisés. Nous avons vraiment de voir (dans la musique), ces femmes de s’émanciper de ces hommes qui ont marginalisés et de les limiter.”

4. De grand-billet de montrer à l’étudiant-les prix à la production. La Pac U de la production des vitrines des étudiants de l’école du théâtre des programmes. “C’est un grand spectacle, qui allait coûter de $10 millions à 15 millions de dollars pour produire à Broadway,” Zaradic dit. “De le prendre vers le bas dans l’échelle, prend un certain objectif la création et de l’imagination. Je pense que c’est excitant de cette façon.”

5. Bell-bottoms. L’histoire se déroule à la fin des années ‘70, avec la mode des signaux de prise de cours de la décennie. “Nous (Zaradic concepteur de costumes et Christopher David Gauthier) nous avons décidé de nous avons adoré l’esthétique 70. Cela se reflète dans la création de costumes — pas un hippie, mais dans des rescapés de la disco de l’époque, comme bell-bottoms et de larges colliers.”

Share Button
Previous Article
Next Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *