Conseil des relations de travail s’arrête Vernon tentative de suppression d’incendie capitaine plus de sexe dans le bureau

Labour board shuts down Vernon attempt to remove fire captain over sex in office

La Ville de Vernon a perdu une autre tentative de
d’évincer le capitaine après il a eu des relations sexuelles consenties avec un autre
employé dans le chef des pompiers de l’office qui a été capturé sur vidéo.

Gavin Young / Postmedia News

Vernon est allé à la Commission des Relations de Travail, il demande à faire annuler une décision de la commission d’arbitrage a statué que les employés ont été injustement congédié et doit être rétablie.

VERNON — La Ville de Vernon a perdu une autre tentative d’évincer un feu capitaine qui a été capturé sur vidéo ayant des relations sexuelles consenties avec un autre employé dans le chef des pompiers de l’office.

La ville est allé à la Commission des Relations de Travail, il demande à faire annuler une décision de la commission d’arbitrage a statué que les employés ont été injustement congédié et doit être rétablie.

Le conseil d’arbitrage a constaté que, si la conduite des employés mérité une discipline sévère, le licenciement était excessive.

La ville est allé à la Commission des Relations de Travail en disant qu’il a refusé un procès équitable et que la décision est incompatible avec le Code du Travail, mais la commission a rejeté les deux arguments et a rejeté la révision de la décision.

La ville affirme dans un communiqué publié lundi qu’il continue de croire que sa décision était la bonne et que le fait d’avoir des relations sexuelles avec une subordonnée en service à la caserne de pompiers doit être un motif de licenciement.

La déclaration dit que la ville envisage de ses options pour en appeler de la décision de réintégration.

Le capitaine a été rétabli, avec cinq mois de suspension disciplinaire trois ans et d’une temporaire de la rétrogradation au grade de sapeur-pompier.

Le répartiteur a aussi reçu l’ordre rétabli, mais la ville avait depuis sous-traitance de services d’expédition de sorte que la ville a été condamnée à indemniser la femme de l’indemnité de départ ou tout autre moyen de paiement qu’elle aurait reçu lors de son travail a été résilié.

Share Button
Previous Article
Next Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *