COVID-19: Les enfants ne sont pas tous de droite, dit nouvelle pandémie de sondage

COVID-19: The kids aren't all right, says new pandemic poll

Alors que les enfants et les adolescents ne sont pas les plus à risque démographique pour COVID-19, selon un nouveau sondage montre qu’ils sont également pas à l’abri d’autres défis de la pandémie de la vie.

Owen Woytowich / Saskatoon Star Phoenix

Trois-quarts des élèves disent qu’ils ont demandé à leurs parents pour les aider à l’apprentissage en ligne, mais seulement environ la moitié disent qu’ils obtiennent une grande aide et 35% disent  » C’est OK, maman et papa. Nous savons que vous essayez de votre mieux.’

Alors que les enfants et les adolescents ne sont pas les plus à risque démographique pour COVID-19, selon un nouveau sondage montre qu’ils sont également pas à l’abri d’autres défis de la pandémie de la vie.

Environ 71 pour cent des enfants Canadiens, a déclaré le plus commun de mot pour décrire leur état actuel est “s’ennuie”, tandis que 41% dit aussi qu’ils se sentent à la normale, selon le sondage publié lundi par l’Institut Angus Reid.

Le sondage a demandé à 650 jeunes Canadiens, âgés de 10 à 17, leurs pensées et leurs sentiments au sujet de la COVID-19 de la santé de la crise et a constaté que les enfants sont en difficulté aussi.

Adolescents âgés de 16 et 17 ans étaient plus susceptibles de se sentir “en colère” sur leur situation actuelle, par rapport à ceux âgés de 10 à 15 ans, qui sont plus susceptibles de dire qu’ils se sentent “bon”.

COVID-19: The kids aren't all right, says new pandemic poll

Environ les trois quarts des jeunes disent qu’ils sont à suivre avec l’apprentissage en ligne, si 60% affirment aussi qu’ils sont démotivés et 57% de la haine de l’arrangement. Pendant ce temps, 29% des enfants disent manquer sur le 2020-2021 année scolaire est leur plus grande préoccupation, une peur qui sans surprise augmente chez les adolescents de plus près à l’obtention du diplôme.

Peut-être sans surprise, les jeunes étudiants reçoivent plus d’aide de leurs parents dans le travail scolaire, tandis que la participation des parents diminue chez les adolescents plus âgés.

Trois-quarts des élèves disent qu’ils ont demandé à leurs parents pour de l’aide, mais seulement environ la moitié disent qu’ils obtiennent une grande aide et 35% disent que c’est OK, maman et papa. Nous savons que vous essayez de votre mieux.

Pourtant, cinq pour cent serait plutôt de ne pas dire.

COVID-19: The kids aren't all right, says new pandemic poll

La deuxième plus grande préoccupation pour les enfants en plus de manquer l’école, c’est que leur famille peut devenir malade (26%), tandis que la troisième plus grande préoccupation est que les parents peuvent tomber malades (22%).

Alors que peu de Timmy peut manquer de baseball en pratique, il est probable manque à ses amis des plus. La moitié de tous les enfants dans tous les groupes d’âge disent que c’est leurs amis qui leur manque le plus (54%), alors que seulement 16 pour cent disent qu’ils s’ennuient de leurs activités parascolaires, la deuxième plus manqué chose au sujet d’avoir à rester à la maison.

Beaucoup sont encore de se connecter avec leurs amis, cependant, avec 76 pour cent des adolescents plus âgés encore d’envoyer des sms et d’appeler leurs amis, cependant, qui n’a cessé de certaines amitiés se détériore.

Quelque 26% des enfants disent à leurs amitiés ont empiré depuis qu’ils ont eu à rester à la maison, tandis que 69% disent que leurs amitiés sont restés les mêmes et seulement 5 pour cent disent que les choses sont encore mieux qu’avant.

Et les parents, vous pardonner si vous sentez que vos enfants consomment trop de temps à l’écran — vous n’êtes pas la seule de la famille à regarder beaucoup de télévision. Quelque 88% des enfants disent qu’ils passent leur temps à regarder des films, YouTube et d’émissions de télévision, tandis que 74% disent qu’ils ont joué beaucoup de jeux vidéo pour passer le temps dans l’isolement.

COVID-19: The kids aren't all right, says new pandemic poll

Le sondage a été réalisé en ligne du 1er Mai au 4 auprès d’un échantillon aléatoire de 650 Canadienne des jeunes dont les parents sont membres du Forum Angus Reid. Un échantillon probabiliste de cette taille serait de réaliser une marge d’erreur de +/- 4 points de pourcentage, 19 fois sur 20. Le sondage a été commandé et payé par la firme Angus Reid de l’Institut.

twitter.com/stephanie_ip


Consulter ce document sur Scribd

Share Button
Previous Article
Next Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *