De l’Île de Vancouver homme entre 18 Canadiens tués dans Ethiopian Airlines crash

Vancouver Island man among 18 Canadians killed in Ethiopian Airlines crash

Une B. C. l’homme a été identifié comme l’un des 18 Canadiens tués dans la compagnie aérienne Ethiopian Airlines incident sur le dimanche. Micah Messent était parmi ceux sur l’avion en direction d’une réunion des Nations Unies à Nairobi, au Kenya.

INSTAGRAM / PNG

Micah Messent, une Courtenay résident, a été le cadre d’une délégation participant à la quatrième Assemblée des Nations Unies de l’Environnement.

Une B. C. l’homme a été identifié comme l’un des 18 Canadiens tués dans la compagnie aérienne Ethiopian Airlines incident sur le dimanche.

Micah Messent, une Courtenay résident, était à bord du Vol ET302 quand il s’est écrasé quelques minutes après le décollage de Nairobi, au Kenya. Messent avait été sélectionné pour faire partie d’une délégation participant à la quatrième Assemblée des Nations Unies de l’Environnement.

“Je me suis dirigé vers le Kenya demain où je vais avoir la chance de rencontrer d’autres passionnés de la jeunesse et des leaders du monde entier et d’explorer comment nous pouvons nous attaquer aux plus grands défis qui se posent à notre génération”, écrit-il sur son Facebook page le samedi.

“Je suis tellement reconnaissant pour cette opportunité et nous tenons à remercier toutes les personnes dans ma vie qui m’ont aidé à arriver jusqu’ici. Souhaitez moi bonne chance!”

Voir ce post sur Instagram

Assez content de vous annoncer que j’ai été sélectionné par @unacanada comme un membre de sa délégation pour la 4ème @unitednations Assemblée de l’Environnement! Im dirigé vers le Kenya DEMAIN où je vais avoir la chance de rencontrer d’autres passionnés de la jeunesse et des leaders du monde entier et d’explorer comment nous pouvons nous attaquer aux plus grands défis qui se posent à notre génération. Je suis tellement reconnaissant pour cette opportunité et nous tenons à remercier toutes les personnes dans ma vie qui m’ont aidé à arriver jusqu’ici. Souhaitez moi bonne chance! 🇨🇦 ✈️ 🇰🇪 ————– #surprise @unenvironment @canadaservicecorps @canada @oceanwise @leaderstoday

Un post partagé par Micah Messent (@micahmessent) Mar 8, 2019 à 3:30 PST

Des amis ont posté sur Facebook, le deuil de la perte de Messent à côté des liens vers des histoires sur le dévastateur crash d’avion et les références de son voyage au Kenya.

Messent diplômé de l’Île de Vancouver de l’Université en 2017 et a depuis travaillé avec B. C. Parks, plus récemment à titre de relations avec les Autochtones analyste, selon son profil LinkedIn.

Un rapide coup d’œil sur son Facebook page révèle un jeune homme passionné de B. C. des parcs et de l’océan, après avoir eu une main dans le développement d’un étudiant à un programme de garde pour le gouvernement provincial. Au début de 2018, il a aussi été sélectionné pour participer à l’inauguration de l’Océan Pont de programme, lancé par l’Aquarium de Vancouver et de l’Océan Sage de Conservation de l’Association.

Messent est de la Rivière Rouge, de la Nation des Métis, qui est situé au Manitoba, et a été élevé comme le plus jeune de cinq ans dans la Vallée de Comox, en fonction de son Océan de Pont biographie.

“En grandissant, j’ai passé beaucoup de mon temps à explorer diverses communautés à travers l’Île de Vancouver avec ma famille et la voile autour des îles et de criques situées dans la mer de Salish … l’apprentissage de la riche histoire et les enseignements liés à divers territoires traditionnels”, écrit-il.

Voir ce post sur Instagram

Passé le week-end dans le Territoire Traditionnel de la première nation des Tla’amin de travail sur certains fichiers, inutile de dire que j’aime mon travail 🌲 @yourbcparks . .. … …. #BCParks

Un post partagé par Micah Messent (@micahmessent) sur Avril 9, 2018 à 11:37am PDT

Presque immédiatement après le décollage, le dimanche à partir de Addis-Abeba, en Ethiopie, les pilotes sur Ethiopian Airlines vol 302 dit contrôleurs de la circulation aérienne, il y avait des problèmes techniques lors de l’avion gagné et perdu de l’altitude à plusieurs reprises. L’avion était un Boeing 737 MAX 8 jet.

L’avion s’est écrasé à seulement six minutes après le décollage. Tous les 149 passagers et huit membres d’équipage ont été tués, y compris 32 Kenyans, 18 Canadiens, neuf Éthiopiens, huit ressortissants Chinois, huit Italiens et huit Américains, entre autres.

C’est la deuxième Boeing 737 MAX 8 avion à s’écraser dans les six mois. Un Lion Air vol au départ de Jakarta s’est écrasé 12 minutes après le décollage en octobre 2018, tuant tous les 189 passagers et membres d’équipage.

Plusieurs pays ont maintenant mis à la terre le même jet de vol et de Boeing stock a fortement chuté à la suite de la collision.

twitter.com/stephanie_ip

Share Button
Previous Article
Next Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *