Feds pour lancer l’anti-blanchiment d’argent de la task force dans le cadre de 2019 budget

Feds to launch anti-money laundering task force as part of 2019 budget

Le Ministre des finances William Morneau livrera le budget fédéral de mardi.

Sean Kilpatrick / LA PRESSE CANADIENNE

Le Ministre des finances Bill Morneau, déposera le budget au Parlement mardi, Mars 19

Justin Trudeau, le gouvernement Libéral va dévoiler dans le budget fédéral, mardi, un nouveau groupe de travail destiné à améliorer le blanchiment d’argent enquêtes et d’accroître la probabilité de poursuites.

Le gouvernement va annoncer le financement d’un “anti-money laundering action de coordination et d’exécution de l’équipe”, selon un gouvernement fédéral source ayant une connaissance directe de l’initiative.

Cette équipe est censée apporter de multiples organismes fédéraux, y compris la GRC, de l’Agence du Revenu du Canada, la société canadienne d’Hypothèques et de Logement, le ministère de la justice, et les opérations et déclarations Financières du Centre d’Analyse, du renseignement financier du Canada de collecte de l’agence.

L’idée est qu’une approche coordonnée permettra d’améliorer les poursuites. Mais les détails doivent encore être élaborées, y compris la façon dont l’initiative, décrit comme un projet pilote, qui sera géré et comment il pourrait rouler à travers le pays.

Canada tiède à des poursuites record a été livré un important coup en novembre 2018 lorsque des accusations criminelles étaient restés sans explication à l’encontre de deux de Vancouver-résidents de la zone dans un massif de blanchiment d’argent des cas à peu près à aller en procès dans l’affaire B. C.

La GRC, E-Pirate de l’enquête, a découvert un souterrain de la banque, à Richmond, en Argent International, qui aurait blanchi autant que 220 millions de dollars un an, conduisant à de multiples arrestations et des saisies de millions de dollars. Il y avait une suggestion faite par le groupe d’Action Financière, un organisme international qui définit le blanchiment d’argent de normes, que plus de 1 milliard de dollars par année a été blanchi par le biais de l’opération.

Un Postmedia enquête, publiée en février, a constaté que le blanchiment d’argent les poursuites sont rares et difficiles à B. C.

Plusieurs enquêtes ayant des liens avec le blanchiment d’argent depuis 2015, y compris l’E-Pirate de l’enquête, n’avaient fait au moins 17 arrestations, mais pas de frais. La plus récente des poursuites dans B. C. en 2014, un présumé de 24 millions de dollars de l’argent sur le blanchiment de l’affaire, a échoué parce que la preuve n’avait pas établi que l’argent était à partir des produits de la criminalité, particulièrement le trafic de drogue.

Dans l’Argent de cas Internationales, le Service des Poursuites pénales du Canada et la GRC avait peu à dire sur la resté frais. Transcriptions montrent deux fois il y avait des divulgations involontaires des matériaux ne doit pas être vu par la défense.

Suivant le séjour dans les charges, B. C. Procureur Général David Eby a déclaré l’incapacité de poursuivre les affaires de blanchiment de capitaux en tant que crise et a dit qu’il y a un besoin urgent de résoudre.

Les critiques ont suggéré un distinct des services de police fédérale de l’unité avec de l’expertise dans le blanchiment d’argent est nécessaire.

Il est difficile de savoir si la task force, a annoncé mardi de satisfaire à cette suggestion.

Le nouveau groupe de travail vise également à améliorer le partage de l’information et d’identifier les lacunes dans les données et de déterminer la façon de combler ces lacunes de manière coordonnée.

Le mandat du groupe de travail comprendra l’examen financier des menaces de la criminalité dans le secteur du logement.

La flambée du Lower Mainland de prix des logements au cours des dernières années ont été un sujet majeur de préoccupation pour le public.

La B. C. gouvernement a commandé un rapport pour enquêter sur le blanchiment d’argent dans l’immobilier, qui devrait être livré par Peter allemand, un ancien de la GRC-commissaire adjoint, à la fin de ce mois.

L’année dernière, un parlementaire fédéral comité a passé en revue canadienne anti-blanchiment et fait plus de 30 recommandations pour améliorer le système. Les recommandations comprenaient l’ajout de “nécessaire” des ressources pour l’application de la loi et les procureurs à poursuivre le blanchiment de capitaux actions.

Le nouveau groupe de travail est censé, en partie, de répondre à ces recommandations.

Toutefois, le NPD fédéral des finances critique Peter Julian, qui a été vice-présidente de la commission de revue canadienne anti-blanchiment, a déclaré dans le passé qu’il n’a pas de sens, le gouvernement Libéral s’engage à prendre les mesures nécessaires pour réduire le blanchiment d’argent, y compris en aidant considérablement sous-financés institution comme la GRC.

twitter.com/gordon_hoekstra

Share Button
Previous Article
Next Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *