« Frais et nouveau » B. C. Lions de chercher à construire la chimie au camp d’entraînement

Cette année, la B. C. Lions sera très différent de l’équipe qui a terminé la saison dernière en quatrième place dans la Division Ouest avec un 9-9 record

Il a été une longue période hors-saison pour B. C. Lions quart Mike Reilly.

Est venu le premier février, best-seller de la signature qui a vu l’ancien Edmonton Eskimos d’encre quatre ans, de 2,9 millions de contrat avec le club. Depuis lors, le 34-year-old a travaillé à consolider les relations avec ses nouveaux Lions coéquipiers et le personnel d’entraîneurs.

“C’est vraiment bon de connaître ces gars en dehors du terrain, de connaître leurs personnalités rend les choses beaucoup mieux quand nous faisons sur le terrain,” Reilly a déclaré mardi.

Le quart-arrière consacre son hors-saisons à Seattle avec sa femme et deux jeunes filles, et au cours de la dernière quelques mois, il est entré à la B. C. Lions de banlieue installation d’entraînement presque chaque semaine pour travailler avec celui qui est autour.

“J’ai jeté plus de ce hors-saison avec mon grand récepteurs que j’ai toute autre année simplement en raison de la quantité de temps que nous avons passé ensemble,” at-il dit.

Maintenant Reilly et le reste du Lions se préparent à passer encore plus de temps ensemble, comme le club les chefs de camp d’entraînement à Kamloops.

Le Camp est totalement différent de ce que les joueurs ont été jusqu’à ce jour, Reilly a dit.

“Vous ne pouvez pas obtenir loin les uns des autres et tout ce que vous faire est de football tout au long de la journée,” dit-il. “C’est quand vous commencez à construire une équipe de championnat.”

Bâtiment de chimie au camp sera la clé pour les Lions, qui diffèrent de ce que l’équipe qui a terminé la saison dernière en quatrième place dans la Division Ouest avec un 9-9 enregistrement. Ils ont remporté le crossover place, mais ont été acheminés par les Tiger-Cats de Hamilton dans l’est de la demi-finale.

’Fresh and new’ B.C. Lions look to build chemistry at training camp

B. C. Lions head coach DeVone Claybrooks aux Lions de pratique des installations, dans le Surrey, mardi. Photo: Arlen Redekop/Postmedia

Arlen Redekop /

PNG

B. C. est depuis fait une multitude de changements, y compris la signature de Reilly pour remplacer le vétéran quart-arrière Travis Lulay et l’embauche DeVone Claybrooks comme entraîneur-chef à la suite de la retraite de longue date banc patron Wally Buono.

Camp d’entraînement va être l’occasion idéale pour le nouveau club de se réunir, de Claybrooks dit.

“(C’est là), nous avons la forme de ces relations et la famille et les liens qui durent toute une vie,” at-il dit. “Je sais que certains des meilleurs souvenirs que j’ai en tant que joueur sont de camp d’entraînement lorsque nous étions loin, et ce genre de choses. Donc, je pense que cela va permettre à l’ancien et le nouveau pour bien mélanger.”

Claybrooks passé les sept dernières années avec les Stampeders de Calgary, y compris les trois saisons à titre défensif coordonnateur.

Cette année marquera sa première en tant qu’entraîneur principal. Le 41-year-old dit qu’il est impatient de prendre tout ce qu’il a appris pendant son temps dans le football et la faire sienne.

“C’est frais et nouveau,” at-il dit. “Et tout le monde est excité au droit de maintenant jusqu’à la deuxième journée du camp d’entraînement lorsque la chaleur, du soleil battant vers le bas de votre cou et je suis de crier. Donc, je pense que c’est l’excitation de former un groupe ensemble et le mettre dans un pot et de voir ce que nous pouvons en sortir.”

La séparation avec les anciens coéquipiers n’a pas été facile pour receveur de Bryan Burnham, l’un des rares joueurs de l’année dernière de l’équipe.

Pour lui, l’une des plus difficiles au revoir au cours de la période hors-saison a été Emmanuel Arceneaux, qui l’encadré Burnham quand il a rejoint la ligue en 2014. Un agent libre à la fin de l’année dernière, Arceneaux a signé avec les Roughriders de la Saskatchewan.

Maintenant Burnham cherche à partager Arceneaux la sagesse avec d’autres jeunes joueurs.

“Je suis très heureux de prendre ce qu’il m’a montré et passer à un plus jeune récepteur et de le prendre sous mon aile,” il a dit. “Maintenant, je suis dans ce rôle de leadership et c’est excitant. Je suis prêt à attaquer.”

’Fresh and new’ B.C. Lions look to build chemistry at training camp

B. C. Lions Fernando Richarte (à gauche) est équipé d’un casque au Lions installation dans le Surrey, mardi. Photo: Arlen Redekop/Postmedia

Arlen Redekop /

PNG

Il y a eu beaucoup de mouvements de ce hors-saison, mais Burnham a dit qu’il fait confiance à ce que la direction du club a en magasin.

“(Directeur général Ed Hervey) sait ce qu’il fait,” dit-il. “Il est un gars intelligent. Il nous mettre dans la meilleure position pour gagner des matchs de football. Et je suis très heureux avec ce groupe à l’avenir.

“C’est un nouveau chapitre pour nous. Elle est vraiment.”

Que nouveau chapitre va commencer avec le camp d’entraînement, Claybrooks dit.

“Nous essayons de construire un championnat de haut calibre de l’équipe,” dit-il. “Et chaque année, peu importe combien d’années vous avez été de coaching, vous avez encore à commencer à ground zero et posez votre fondation. Et c’est la première étape dans la fondation que nous essayons de construire pour les années à venir.”

Si cette construction va commencer à l’heure reste à voir.

La LCF et l’association des joueurs sont encore en pourparlers au sujet d’un nouvel accord de négociation collective. Si un nouvel accord n’est pas atteint au moment où le contrat actuel expire un samedi, de nombreux Lions joueurs ont dit qu’ils ne seront pas rapport au camp quand il ouvre le dimanche matin.

Il y avait peu d’inquiétude dans l’équipe dressing, mardi, à propos d’un arrêt de travail.

“Je sais que l’ (association des joueurs) veut jouer au football, le CFL veut jouer au football. C’est pourquoi nous sommes tous ici,” Burnham dit.

Les joueurs veulent juste ce qui est pour eux-mêmes et de la ligue dans son ensemble, a déclaré Reilly.

“À la fin de tout cela, je veux être sur le terrain de jeu de football. Le reste de mes coéquipiers qui le veut, que les fans veulent que les propriétaires veulent que les entraîneurs veulent que,” at-il dit.

“Tout le monde veut de la saison, pour aller jouer normalement. Les choses ont à faire, pour que cela arrive et j’espère qu’il le fera.”

Share Button
Previous Article
Next Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *