La Cour d’Appel fédérale à la décision de mise en liberté en Trans Mountain pipeline défi

Federal Court of Appeal to release decision in Trans Mountain pipeline challenge

Trans Mountain de la construction est en cours en Alberta.

Fournis / jpg

Quatre Premières Nations de la colombie-Britannique a déposé de contestation judiciaire après que le gouvernement fédéral a approuvé le projet une deuxième fois en juin dernier.

La Cour d’Appel Fédérale s’apprête à sortir sa décision sur le dernier défi de l’expansion du pipeline Trans Mountain, mardi.

Quatre Premières Nations de la colombie-Britannique a déposé de contestation judiciaire après que le gouvernement fédéral a approuvé le projet une deuxième fois en juin dernier.

Une audience en décembre a été spécifiquement axé sur le gouvernement en consultation avec les Premières Nations, entre les mois d’août 2018 et en juin 2019. La consultation a eu lieu après que la Cour d’Appel a invalidé la première approbation du projet en août 2018, en partie en raison de l’insuffisance de dialogue avec les groupes Autochtones.

Lors de l’audience le mois dernier, la Nation Tsleil-Waututh, la première Nation de Squamish, eau froide de la Bande Indienne et une coalition de petites Premières Nations de la Vallée du Fraser a fait valoir que le gouvernement est entré dans les consultations ayant d’avance le résultat.

Federal Court of Appeal to release decision in Trans Mountain pipeline challenge

Tuyaux à une Trans Mountain en Espoir.

Jonathan Hayward/La Presse Canadienne fichiers

Le gouvernement fédéral a répondu que des consultations ont été significatives, en disant qu’au lieu de simplement l’écoute et l’enregistrement des préoccupations qu’il a entendu, au lieu incorporés dans de vastes programmes de protection de l’environnement.

Le projet permettra de tripler la capacité de l’actuel réseau de Trans Mountain pipeline pour transporter le bitume dilué des sables bitumineux de l’Alberta à un terminal d’expédition dans la ville de Burnaby.

Le premier Ministre Justin Trudeau gouvernement a acheté le pipeline et de l’infrastructure connexe pour 4,5 milliards de dollars en 2018 et la construction de l’agrandissement est en cours.

Plus tôt ce mois-ci, la Cour Suprême du Canada a rejeté B. C. la tentative de réglementer ce qui peut circuler à travers l’expansion du pipeline en provenance de l’Alberta.

Le Premier ministre John Horgan a déclaré mercredi qu’il accepte la décision de la cour, même si il est pas “amoureux” avec la perspective d’un été multiplié par sept dans le trafic des pétroliers dans le Détroit de Juan de Fuca et de la Mer de Salish.

Share Button
Previous Article
Next Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *