Le BST demande instamment nouvelle façon de tester les freins du train de sonde en fatal B. C. crash continue

TSB urges new way to test train brakes as probe into fatal B.C. crash continues

Un déraillement de train est indiqué en Champ proche, B. C., lundi, Février. 4, 2019. La Sécurité des Transports indique qu’il devrait y avoir une meilleure façon de déterminer si un train de freins fonctionnent comme ils le devraient.

Jeff McIntosh / LA PRESSE CANADIENNE

Le problème est survenu pendant le conseil de l’enquête en cours sur un Canadien Pacifique déraillement d’un train près de Champ, B. C., qui a tué trois cheminots de l’année dernière.

La Sécurité des Transports (BST) a dit qu’il devrait y avoir une meilleure façon de déterminer si un train de freins fonctionnent comme ils le devraient.

L’agence a écrit de Transports Canada (TC), le mois dernier se demander ce qu’il entend faire au sujet de lacunes avec la méthode actuelle pour les essais de freins à air. Le problème est survenu pendant le conseil d’administration de la poursuite de l’enquête dans un Canadien Pacifique (CP) déraillement d’un train près de Champ qui a tué trois cheminots de l’année dernière.

L’agence dit que le train est passé l’essai de frein No 1 à Calgary avant de s’installer sur le fatal voyage. Le n ° 1 de test sert à vérifier qu’au moins 95% d’un train de freins à air sont en état de fonctionnement, mais n’est pas physiquement en mesure de leur force ou de l’effet.

Le bureau de la sécurité affirme que les recherches comparant frein de méthodes de test, ainsi que les préoccupations signalées par les employés du CP avant le Champ de déraillement, de suggérer l’essai de frein No 1 n’est pas fiable.

“Compte tenu de cette information, Transports Canada est conseillé qu’une autre approche pour la détermination de l’efficacité des wagons de marchandises, des freins à air est nécessaire pour s’assurer que le départ des trains ont suffisamment efficace freins à fonctionner en toute sécurité,” le conseil a écrit à ses 17 avril lettre.

TSB urges new way to test train brakes as probe into fatal B.C. crash continues

L’épave d’un CP Rail de train, y compris une locomotive, à l’est du Domaine, B. C., le lundi, Février. 4, 2019. Trois employés sont morts dans le déraillement.

Gavin Young/Postmedia

“Le BST souhaiterait être informé de TC position sur ce problème et quelles mesures, le cas échéant, seront prises à cet égard.”

Vancouver-lié CP grain train s’était arrêté sur une pente de montagne dans l’eau glaciale de l’premières heures du matin de Février. 4, 2019, quand il a commencé à se déplacer sur son propre, d’accélérer un traître colline dans le Parc National Yoho et a chuté d’un pont sur la Rivière Kicking Horse.

Chef d’orchestre Dylan Paradis, ingénieur Andrew Dockrell et stagiaire Daniel Waldenberger-Bulmer est mort.

Quatre-vingt-dix-neuf de ce train, 112 voitures et de deux de ses trois locomotives ont déraillé.

Le train de l’équipage précédent avait été incapable de contrôler sa vitesse et l’apporte à un arrêt d’urgence avant l’incident, le bureau de la sécurité a dit.

L’agence a noté dans sa lettre de Transports Canada, le Conseil National de Recherches et le CP a commencé un projet de recherche en 2015 regardant d’un air test de freinage automatisé appelé le train de l’efficacité des freins. Les chercheurs ont examiné la roue de données sur la température de détecteurs au bas de grandes collines où les applications prolongées de freins à air sont nécessaires pour contrôler la vitesse du train. Les premiers résultats en 2016 trouvé une fréquence élevée de grains de voitures avec le froid de roues ont été sous-freinage.

Les chercheurs ont ensuite comparé l’épreuve de l’essai de frein No 1 sur 44 grains de trains. Les essais en cours de recherche trouvé 695 voitures avec des freins inefficaces, alors que l’essai de frein No 1 seulement cinq d’entre elles.

Le conseil a également dit dans sa lettre qu’il a passé en revue danger les notifications que les employés du CP a soumis à la société de la santé et de la sécurité comité avant le déraillement mortel. Il a constaté plusieurs cas où des équipes de train eu de la difficulté à contrôler la vitesse dans le froid tout en descendant de la même colline dans les Montagnes Rocheuses où l’accident s’est produit.

“Ces notifications document de freinage à air les problèmes de performances de l’unité de grain trains qui ont passé avec succès un essai de frein No 1,” la lettre dit.

BST porte-parole Alexandre Fournier dit que TC n’a pas répondu à la lettre, et n’est pas tenu par la loi de le faire.

Share Button
Previous Article
Next Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *