Nuxalk de la Première Nation vise le retour de la « famille trésors »

Nuxalk First Nation seeks return of 'family treasures'

Chef héréditaire Snuxyaltwa de la Nuxalk de la Première Nation, aussi connu comme Deric de Neige.

document / PNG

Le totem a été prise depuis le Nord de Bentinck Arm site du village peu de temps après une tumultueuse de déplacement de la Nuxalk de personnes, en raison d’une épidémie de petite vérole.

Un groupe de 20 membres de la Nuxalk de la Première Nation s’est dirigé vers le Royal B. C. Museum de récupérer un précieux morceau de patrimoine familial, un totem sculpté par le défunt chef héréditaire Louie Neige Snuxyaltwa.

“Le totem qui nous veulent rapatrier était une longhouse entrée de la pole, mais mon arrière-grand-père (Louie) avait déménagé à une famille de sépulture”, a déclaré le chef héréditaire Snuxyaltwa de la Nuxalk de la Première Nation, aussi connu comme Deric de Neige.

Nuxalk First Nation seeks return of 'family treasures'

De la famille des totems ont été prises à partir de la Première Nation Nuxalk territoire près de Bella Coola. Cela l’une se trouve actuellement au Royal B. C. Museum, Victoria.

Le Royal BC Museum /

PNG

Le totem a été prise depuis le Nord de Bentinck Arm site du village peu de temps après une tumultueuse de déplacement de la Nuxalk de personnes, en raison d’une épidémie de petite vérole, dit-il.

Trésors de famille ont été laissés derrière eux quand le gouvernement a ordonné la Nuxalk pour passer à Bella Coola, après qu’ils ont été délibérément infecté par les colons Européens à la fin des années 1800.

“Des milliers de personnes ont été assassinées à l’époque”, a déclaré la Neige. “Il y avait trois totems retiré que je connais, donc nous allons voir le nôtre et celui de Hans famille. Le Tallio de la famille totem a été envoyé à Ottawa.”

Quatre chefs héréditaires et environ 20 membres de la famille envisagent d’organiser une cérémonie au Royal B. C. Museum, vendredi, pour marquer le début d’un processus de rapatriement, qui pourrait voir le Snuxyaltwa totem et autres trésors de famille retourné à la Nuxalk personnes.

“Mon grand-père était un canot builder et je crois qu’ils ont l’un de ses canots”, a déclaré la Neige. “Ils ont aussi quelques parures de peau de chèvre.”

Le Nuxalk partie rencontrera des représentants du musée pour voir des pièces extraites de leur territoire.

“Ce sont des trésors de famille, il a finalement venu à moi ce que je dois faire,” at-il dit. “Les esprits de me dire quoi faire, alors j’ai mieux d’y prêter attention.”

Le gouvernement provincial a alloué 2 millions de dollars pour aider le retour de la famille trésors dans les collections du musée des Premières Nations. Le Royal B. C. Museum a été la chambre de compensation pour les rapatriements et fonctionne avec une culture des Premières Nations conseil consultatif de la procédure.

“C’est en prenant un peu de temps pour développer, parce que tout rapatriement demande est différente et la façon de le gérer avec chaque Première Nation est différente en raison de l’histoire de la pièces et les cérémonies qui vont avec”, a déclaré Lou-ann Neel, rapatriement spécialiste pour le musée.

Les communautés ont été de ramener à la maison ancestrale demeure une priorité, dit-elle. Plusieurs centaines reste au musée ont déjà été retourné, la plupart du temps sans l’éblouissement de l’attention des médias.

“Le musée est partielle et totale des vestiges de plus de 700 personnes,” dit-elle. “La plupart d’entre eux sont des fragments provenant des fouilles et des fouilles archéologiques.”

Certaines Premières Nations sont la construction de centres culturels ou des musées à la maison et affichage principaux artefacts retourné, dit-elle.

De concert avec des partenaires de Haida Gwaii, Neel a mis en place un Rapatriement d’un Guide pour aider les Premières Nations avec le processus formel.

Bien qu’il n’existe pas de population active dans le Nord de Bentinck, le Snuxyaltwa totem sera retourné après un potlatch et de la cérémonie à Bella Coola, dit Snow.

Le pôle est d’être érigé à côté d’un pôle conçu par la famille et érigé en 2009.

“C’est là où il appartient,” dit-il. “Ces pôles ont une vie entière histoire qui remonte à la nuit des temps.”

Share Button
Previous Article
Next Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *