Olive Garden Employé Au Centre De L’Incident Raciste À Poursuivre Le Restaurant

« Elle a été harcelée par des et de représailles par ses collègues et les supérieurs », a déclaré l’ancien employé de son procureur.

Olive Garden Employee At Center Of Racist Incident To Sue The Restaurant

« Elle a été harcelée par des et de représailles par ses collègues et les supérieurs », a déclaré l’ancien employé de son procureur.

L’ancien employé d’un Indiana Olive Garden restaurant — un qui a été choisi en raison de sa race par un client qui a demandé un autre serveur — les plans d’intenter une action contre son ancien employeur, etats-unis aujourd’Hui les rapports.

Comme indiqué précédemment par Le Inquisitr, le 29 février, 16 ans, Amira Donahue, qui est noir, a été de travailler à son évolution comme un hôte à un Evansville d’Olive emplacement de Jardin. Pendant une longue samedi soir, dîner rush, un blanc à la clientèle, prétendument, a commencé à faire une scène. Plus précisément, Donahue dit, le client a crié à lui, est allé à son directeur à deux reprises pour se plaindre de son, et puis, quand le client en question était assis à une table noire avec un serveur, a réclamé un blanc de serveur à la place. Le gestionnaire de service ce jour, qui est aussi en noir, acquiescé à la demande du client.

“Moi et le serveur (le serveur) étaient tous les deux en larmes pour la plupart de la journée parce que c’était juste surprenant,” Donahue dit à l’époque.

Le gestionnaire a depuis été viré.

“Nous avons une tolérance zéro pour toute forme de discrimination, et le gestionnaire ne travaille plus pour notre entreprise,” a indiqué la compagnie dans un communiqué.

Donahue, cependant, a, depuis, quitté son emploi. En outre, elle a décidé de poursuivre en justice son ancien employeur, alléguant que — entre autres choses — une raciste de la culture au restaurant, à l’évidence, après le titre de décisions de l’incident.

Par exemple, Donahue valoir que, depuis l’incident, elle a été “harcelés par et de représailles par ses collègues et ses supérieurs,” et qu’elle s’était plainte de harcèlement et de représailles en vain.

“La finale de la paille qui s’est passé hier soir, quand Amira a entendu un collègue dire, ‘noir les gens feront n’importe quoi pour de l’argent  » et  » je ne l’aime pas,’” ses avocats a déclaré dans un communiqué.

Dans un Facebook post, Amira cabinet d’avocats, Danks & Danks, a déclaré que l’entreprise est “anticiper les contentieux” et “par la suite, le fichier de quelque chose.” Il reste difficile de, de cette écriture, ce que les dommages Amira et ses avocats pourriez être la recherche.

Comme pour Amira, elle reçoit le soutien de sa communauté et du monde en général.

Par exemple, la haute école étudiant a un grand rite de passage à venir — bal — et le détaillant qui a vendu Amira sa robe sur un plan de paiement a décidé à la place du cadeau de son vêtement. Elle a également été offert un emploi en tant que associé à la vente à la robe détaillant, vu qu’elle est maintenant de retour sur le marché du travail.

Pendant ce temps, la jeune femme est de trouver des tonnes de soutien moral sur Facebook, avec des centaines de commentateurs sur ses posts offrir des mots d’encouragement et en lui disant de rester forte.

Share Button
Previous Article
Next Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *