Patrick Johnston: les Blessures peuvent être une piètre excuse, mais la malchance Canucks semblent prendre beaucoup

Les blessures garder saper les Canucks. La grande question est pourquoi?

La fin de saison freak blessure d’Antoine Roussel, le mercredi et l’annonce que Quinn Hughes, le temps de Vancouver serait de commencer avec son pied dans une botte de marche mettre un point d’exclamation sur la façon dont les blessures continuent de miner les Canucks.

Lorsque vous êtes une équipe aussi mince au talent exceptionnel comme les Canucks, la perte d’un seul joueur pour un jeu est amplifié.

Si il ya une chose que les fans ont pris l’habitude d’entendre à Vancouver au cours des cinq dernières saisons, c’est la déclaration au début de la saison que le hockey local de l’escouade est assez profondes pour résister à des blessures, suivi des mois plus tard par ceux qui prétendent le contraire.

Bien sûr, les Canucks ne prendre beaucoup de blessures. Et bien sûr, certaines de ces blessures cette année ont été les principaux acteurs.

Mais ici, c’est une dure vérité: les Canucks ont peut-être près du haut de l’homme-jeux-perdu de la liste. Ils ne sont pas les plus affaiblis équipe dans la LNH.

L’Arizona Coyotes et des Anaheim Ducks sont les dirigeants de cette saison, total homme-jeux perdu. Vous remarquerez que l’un de ces deux est en fait dans l’épaisseur de la course aux séries éliminatoires, ce qui est assez impressionnant.

Des équipes de trois et quatre dans cette discussion sont les Stars de Dallas — hé, une équipe en séries éliminatoires et les Flyers de Philadelphie. Les Canucks  » vendredi adversaire, les Devils du New Jersey, font une fin de pousser dans ce sens et ont actuellement neuf joueurs sur leurs blessés liste de réserve.

Être blessé ne raconte pas toute l’histoire — il y a le problème d’assez de talent pour gagner des jeux pour commencer — mais il y a une tendance globale à travers la ligue, celui qui voit la non-éliminatoires équipes en ont blessé plus que les séries éliminatoires lié équipes.

Cela nous amène à un poulet-ou-la-oeuf-comme la pensée: est-ce que les mauvaises équipes se blessent plus souvent, ou ne se blessent plus souvent vous faire une mauvaise équipe?

Et avant de vous expliquer la blessure, l’éruption cutanée est liée à un voyage, il y a sept équipes qui voyagent plus que les Canucks cette saison. Une équipe qui se déplace sur la même est le Vegas Chevaliers d’Or.

Nous l’avons vu à Vancouver quelle différence ayant Chris Tanev et Alex Edler de la gamme fait pour les Canucks. Edler joue de son mieux à deux voies de saisons, de même que son patinage nettement ralentit, tandis que la main ferme de Tanev est toujours clair, peu importe qui il est en partenariat avec.

Mais ici, c’est la vérification de la réalité sur les deux: Tanev a seulement joué une fois 70 matchs dans une saison, en 2014-15. Il a joué 69 la saison suivante. Les deux prochaines saisons, il a joué 53 et 42 jeux (il était cinq blessures en 2017-18).

Depuis jouer la plupart des lock-out raccourci la saison 2012-13 (45 matchs), Edler a joué plus de 70 jeux deux.

En supposant que pas plus de blessures cette saison et ils jouent dans tous les 12 restants concours, Edler, qui tourne à 33 mois prochain, aura joué 56 jeux. Tanev, 29, sera adapté en 66.

“Je pense à ce sujet chaque année,” Tanev a admis cette semaine à propos de sa durabilité. “Mais il n’est pas probable que quelque chose va arriver où je magiquement rester en bonne santé. Je sors de là et je joue et j’espère ne pas se blesser.”

Il est probable que les deux seront confrontés à des blessures. C’est en partie juste comment ils sont, et en partie sur la réalité, les Canucks ont passé beaucoup de temps à courir après le jeu. Pour bloquer les tirs n’est pas bon pour la santé à long terme. Les équipes chassant le jeu a tendance à bloquer plus de coups.

Avec les deux vétérans défenseurs encore clairement important pour les Canadiens, qu’ils sont donc vulnérables aux blessures doivent être forcer les Canucks en pensant à la façon de les remplacer avec les jeunes, des versions plus saines plus tôt plutôt que plus tard.

La dernière fois que les Canadiens n’étaient pas dans le top cinq dans la ligue de l’homme à des jeux de lost a été 2014-15, qui, par coïncidence, a été la dernière fois ils ont fait les séries éliminatoires.

Est de rester en bonne santé une compétence?

twitter.com/risingaction

Share Button
Previous Article
Next Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *