‘Schwey’ … par Schwey: Cinq choses à savoir sur Vancouver soul funkateers

'Schwey' … by Schwey: Five things to know about Vancouver's soulful funkateers

Vancouver groupe funk Schwey a publié une 11-chanson de l’album … Schwey.

PNG

Est Van funk équipage Schwey obtient sa gorge avec son premier album éponyme.

Schwey

Schwey | 604 Records

Est Van âme/funkateers Schwey a été la construction d’un métro rep pour un certain temps. Formé en 2013 par le bassiste Ésaïe Dobbs et claviériste Jacob Schwinghammer quand ils étaient encore lycéens, la bande — appelé à l’origine Funk Schwey — joué montre avec qui il pourrait partager un projet de loi afin de parfaire ses compétences.

Vous pouvez entendre le résultat sur le 11-chanson de l’album qui comprend tout, de la lourde Bootsy basse vibes (Cholly) pour le slinky les amoureux de la ballade à la Mouche.

Ce sont des musiciens qui savent leur manière autour de la classique rejets de la Motown, de l’Atlantique, Stax/Volt et de l’Ouest de l’enregistrement des entreprises. À une époque où la plupart de la musique est aussi loin de la bio terre et de confitures que peut être, Schwey est probablement à la recherche à être très occupé cet été dans les festivals.

Le son est parfait pour le lent balancement que le soleil se couche sur la scène.

Voici cinq choses à savoir sur Schwey par Schwey:

1: ne Peut pas Arrêter le Groove. Le morceau d’ouverture a été publié au début de l’automne 2018 et ne peut pas être vu comme une carte d’appel pour ce qui est venu par la suite. Construit sur un super-fat bass riff et la correspondance hook clavier avec quelques délibérément stripped-down tambours, cela sonne comme un outtake de un Joueurs de l’Ohio de la confiture dans le milieu des années 70. La vidéo de la chanson est une tuerie, la chanson est une tuerie et il va bien sur tout mixtape.

2: Sh’qweyla. Avec un incroyablement cool, propre whacka-whacka guitare crochet face à un sérieux rétro clavier vamp, vous pourriez être assez excusé pour penser que vous êtes dirigés vers une droite uptempo amour ballade. Mais il y a une quasi-Native Tongues type verset du rap qui tombe en avant que le groupe s’aventure dans la quasi-fusion jazz territoire avec le synthé solo. Tout au long de Dobbs juste ongles les basslines: gros et dur à cuire.

3: Lent construit. De la Famille de la Boutique et de Voler des ailes, Schwey affiche un réel amour de la construction lente de l’harmonie-lourds brûlures. La voix de l’interaction est très bien informé par le classique des années 60/début des années 70, de son, mais le tempo des lieux le son beaucoup plus en ligne avec beaucoup plus tard ère de R&B tels que le Temps ou Le Carmel. Qui, Mot vers le Haut, n’est certainement pas un mauvais point de référence.

'Schwey' … by Schwey: Five things to know about Vancouver's soulful funkateers4: ne Peut pas Arrêter (Playa). Rappelez-vous comment chansons comme Atomique Chien pourrait avoir ces presque raté son coup de synthé, des lignes et des sottes paroles, mais encore mordre aussi dur que n’importe quoi? Schwey a frappé à droite sur la marque avec ce réglage. Parler de quelque chose de la mendicité pour une extended remix.

5: Agréablement la lumière. À une époque où beaucoup de R&B actuel est plein de misogynie, braggadoccio et fastidieux de la posture, de l’audition d’un verset où le chanteur juste entonne, “je veux juste marcher avec toi/je veux juste danser avec vous/Tenir la main avec vous” sons révolutionnaire par le fait d’avoir une véritable monnaie émotionnelle. Si Schwey pouvez obtenir de la musique à l’oreille droite, ce groupe est juste en train de ses gorges commencé.

Également cette semaine:

The Cinematic Orchestra: Croire (Domino): Jason Swinscoe et Dominic Smith de retour à l’enregistrement après une longue absence avec un album qui est quelque chose d’un concept album sur qui et quoi croire en 2019. Le titre d’ouverture tune mettant en vedette la chanteuse Moses Sumney la hantise ténor donne un ton à la fois légèrement effrayant et loin d’être optimiste, ce qui peut surprendre les fans de longue date. Mais handclaps sous-jacente et la crasse jazziness sont de retour dans la poche sur Un Oiseau en Cage/Imitations de la Vie (feat. Roots Manuva). Tous les sept chansons sont un aller-retour entre le groupe de l’amour de l’orchestre, jazz instrumental confitures et un peu de chambre de la pop comme Attendre Maintenant/Quitter le Monde (par Tawlah). Rafraîchissant dans le fait que les musiques ont amplement le temps de venir à l’être, et plus de sept minutes de longueurs de la norme.

Quinsin Nachoff du Flux: Chemin de la Totalité (Tourbillon Enregistrements): En août 2017, une éclipse de lune a eu lieu et la lune jetait une ombre appelé le chemin de la totalité. Cet ambitieux double album, le saxophoniste Nachoff traces d’un chemin d’accès de la totalité de ce que lui et son importante de l’équipage des accompagnateurs — y compris les acclamé joueurs comme pianiste Matt Mitchell et le batteur Kenny Wollenson — peut accomplir musicalement. En commençant par l’échelonnement des rythmes de la chanson-titre et sa confusion effet sur vos oreilles comme la section de cuivres de trajets dans ses propres zones de vagues sonores qui lavent plus de près de 20 minutes, délicieusement nommée Piano-Jouet et de la Méditation, c’est le genre d’album qui prend beaucoup de temps à digérer. C’est cinématographique, pour être sûr, qui est probablement pourquoi Nachoff a commandé six cinéastes pour créer de nouvelles œuvres pour la musique. La présentation de concerts et de projections semble évident. L’un des grands disques de jazz.

Stephen Malkmus: Groove Refusé (Matador): Et donc le “rejeté” album électronique de l’éternelle slacker rocker Malkmus est arrivé. Ceux qui ont vu la vidéo de Viktor Borgia savoir ce qui est en magasin avec ce 10-piste d’enregistrement. C’est un grave passer de son lo-fi des normes de lui faire jouer des morceaux comme mécaniste et mutant comme le bruyant ouvreur Belziger Faceplant, mais ensuite vient le long Venus Me chercher, et les éléments électroniques semblent vaincus pour un type de guitare-driven tarif de ses fans. Bien que pas le meilleur de la chanson par un long shot, Précipiter l’Acide Frat a certainement le meilleur titre. Intéressant, mais pas indispensable.

Suzi Quatro: Aucun Contrôle (Steamhammer/SPV): L’ardeur de la livraison, l’équilibre des lignes de basses lourdes et de grognement que ce Détroit rocker est arrivé sur la scène dans les années 70 ’mettre des chansons comme Peut le Peut, 48 Crash et autres dans les charts retour dans la journée. Elle n’a jamais le niveau de satisfaction dans sa terre natale, comme elle l’a fait en Europe et au royaume-uni, où son glam-rock, boogie et de granularité. Elle n’a pas beaucoup changé, comme les “woo-hoo” chœur en Va à la Maison ou handclap et de l’harmonica composant logiciel enfichable de Ne pas Me Faire faire de Mal au clair. C’est un solide, de blues, de rock de l’album qui nous laisse espérer qu’une tournée est à venir. Découvrez le classique de la British Invasion progression d’accords et d’orchestration de je Peux Vous apprendre À Voler et voir si vous n’êtes pas sourire, vous touchez vos orteils.

twitter.com/stuartderdeyn

Share Button
Previous Article
Next Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *