Un homme a entassé 167 animaux souffrants dans des cages dans chaque pièce d'une maison sordide

Spread the love

Un homme a entassé 167 animaux souffrants dans des cages dans chaque pièce de la maison sordide

Les pauvres animaux vivaient dans la misère (Photo : Police du Northamptonshire/SWNS)

A un homme s'est vu interdire de garder à nouveau des animaux après que la police a trouvé 167 animaux de compagnie sans défense piégés dans des cages dans une maison sale.

Des images de caméras corporelles ont montré le moment horrible où les agents ont découvert les pauvres animaux qui avaient été forcés de vivre dans des conditions dégoûtantes dans la propriété du Northamptonshire.

Les flics se sont précipités vers la maison de Cromwell Road, Rushden après un appel au 999 a été passé au sujet d'une odeur affreuse et de mouches bourdonnant aux fenêtres.

Mais ce qu'ils allaient découvrir à l'intérieur était vraiment déchirant, l'une des policières présentes a admis : « Je n'ai jamais vu quelque chose comme ça.'

Avertissement : Cet article contient des images graphiques et des séquences que certains pourraient trouver affligeantes

Les agents stupéfaits sont tombés sur des lapins, des furets, des hamsters, des souris, des cobayes et des oiseaux à l'étroit dans des conditions sales et inadaptées – et certains forcés de partager des cages avec des animaux morts.

Après l'arrivée de la police dans la maison sordide, l'officier a dit : « Oh mon Dieu. Il y a des oiseaux, des furets, des rats, toutes sortes dans chaque pièce, qui clairement, évidemment ne peuvent pas rester. 

Pour visionner cette vidéo, veuillez activer JavaScript et envisager de passer à un navigateur Web prenant en charge la vidéo HTML5

Des dizaines de cages avec des animaux à l'intérieur étaient empilées les unes sur les autres dans chaque pièce de la petite maison alors qu'elles se déplaçaient en février de cette année.

L'officier a poursuivi : « Il n'y a pas de bon nourriture, regardez l'état de ça, c'est dégueulasse. Pauvres petites choses.

‘C’est dégoûtant. Je veux juste les ramener tous à la maison. Ces pauvres bêtes. Oh mon Dieu.

‘Certains d’entre eux n’ont littéralement pas d’eau, rien du tout. C'est juste mijoté. Tout ne fait que se mélanger. C'est horrible. Pauvres animaux. 

Un homme a entassé 167 animaux souffrants dans des cages dans chaque pièce de la maison sordide

L'état sinistre de la maison (Photo : Police du Northamptonshire/SWNS)

Un homme a entassé 167 animaux souffrants dans des cages dans chaque pièce de la maison sordide

Des lapins faisaient partie des 167 animaux trouvés à l'intérieur de la maison (Photo : Northamptonshire Police/SWNS)

Kim Starks, 61 ans, de Wellingborough, Northamptonshire, a été identifié comme le propriétaire des animaux et a été accusé d'avoir causé des souffrances inutiles à un animal protégé.

Plus : Tendance

Un homme a entassé 167 animaux souffrants dans des cages dans chaque pièce de la maison sordide

L'astronaute portant le drapeau jamaïcain lors de son premier vol spatial salue les sacrifices de maman

Un homme a entassé 167 animaux souffrants dans des cages dans chaque pièce de la maison sordide

Fin des recherches de Madeleine McCann dans le réservoir portugais

Un homme a entassé 167 animaux souffrants dans des cages dans chaque pièce de la maison sordide

La mère d'un adolescent décédé dans l'accident de Cardiff dit : « La police a tué mon fils »

Il a également été accusé d'avoir enfreint une ordonnance de disqualification lui interdisant de posséder ou de garder des animaux à vie qui a été imposée en février 2000.

Starks a plaidé coupable aux deux chefs d'accusation devant le tribunal de première instance de Northampton le 28 février. cette année.

En attendant sa condamnation, il a de nouveau été arrêté après avoir été reconnu responsable de plusieurs chevaux, d'un âne et de nombreux lapins et cobayes dans un champ à Hannington.

< p>Un homme a entassé 167 animaux souffrants dans des cages dans chaque pièce de la maison sordide

Les conditions dans la maison et à l'intérieur des cages étaient déplorables (Photo : Police du Northamptonshire/SWNS)

Starks a été accusé d'une nouvelle violation de l'ordonnance d'interdiction et d'un deuxième chef d'avoir causé des souffrances inutiles à un cheval.

Il a admis toutes les charges et a été condamné à 34 semaines de prison, avec sursis pour deux ans vendredi dernier.

Une ordonnance de confiscation a été rendue pour tous les animaux impliqués et Starks a également été condamné à payer une indemnité de 5 489,59 £.

Son ordonnance de disqualification a été maintenue, l'empêchant de posséder ou de garder des animaux à vie.< /p>

Un homme a entassé 167 animaux souffrants dans des cages dans chaque pièce de la maison sordide

Des cages étaient empilées les unes sur les autres avec des animaux à l'intérieur (Photo : Police du Northamptonshire/SWNS) étaient confrontés à une maison remplie d'animaux, tous dans des conditions de vie terribles – il y avait un total de 167 créatures vivantes entassées dans des cages empilées les unes sur les autres, partout dans la propriété.

« Bien que je sois déçu qu'il ne s'agisse pas d'une peine privative de liberté immédiate, je suis très heureux que les pauvres animaux dont Starks ne s'occupait absolument pas lui aient été retirés et auront désormais la chance de vivre une vie saine et heureuse. < /p>

'Je tiens également à remercier la RSPCA pour toute leur aide dans cette affaire, tous les vétérinaires impliqués, et tous ceux impliqués dans le transport et l'hébergement de tous les animaux.

'C'était un effort d'équipe pour sauver tous ces animaux. Le nombre d'animaux impliqués dans cette affaire était vraiment choquant et je suis heureux qu'ils aient maintenant eu la possibilité de trouver des foyers aimants et attentionnés.

« J'espère que cette affaire montre notre engagement envers protéger le bien-être des animaux – si nous recevons des informations indiquant qu'une personne à qui il est interdit de garder des animaux enfreint cette loi ou commet d'autres infractions en vertu de la loi sur le bien-être des animaux, nous enquêterons. '

Plus tôt cette semaine, un hamster a été secouru après avoir été abandonné dans un bus.

Contactez notre équipe de presse en nous envoyant un e-mail à webnews@metro.co.uk .

Previous Article
Next Article

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *