Vancouver bibliothèque à la recherche pour les Autochtones conteurs

Vancouver library looking for Indigenous storytellers

Joseph Dandurand a la Bibliothèque Publique de Vancouver de 2019 Autochtones conteur dans la résidence.

Jeff Vinnick / PNG

L’2019 Autochtones conteur dans la résidence, Joseph Dandurand, a déclaré de son temps à la VPL était une transformation.

La Bibliothèque Publique de Vancouver, invite les conteurs Autochtones à postuler pour le poste d’Autochtones Conteur dans la Résidence, un programme qui s’exécute sur le VPL à partir de février jusqu’en Mai 2020.

L’2019 Autochtones conteur dans la résidence, Joseph Dandurand, a déclaré de son temps à la VPL était une transformation.

“Avant de la résidence, j’ai appelé moi-même un poète et dramaturge. Quand j’ai eu mon badge pour entrer dans la bibliothèque et vu les mots « FN conteur », j’ai réalisé que je suis aussi un conteur. Mes histoires sont venus à moi comme des poèmes et des pièces de théâtre, et maintenant je pourrais les partager dans une nouvelle façon.”

L’aube Ibey, le directeur de la bibliothèque de l’expérience, a déclaré que le programme, qui a été mis en place depuis 2008, a présenté une grande variété de conteurs Autochtones qui travaillent dans divers milieux, y compris le cinéma et les traditions orales, et a été très bien reçu.

“Il y a un fort intérêt chez nos clients dans la compréhension et l’apprentissage sur les Autochtones de l’expérience et l’apprentissage par les peuples Autochtones, les intérêts de nos clients à apprendre à utiliser les différents types de contes, de capturer et de partager des souvenirs,” dit Ibey.

Dandurand utilisé son temps à la bibliothèque pour encadrer d’autres écrivains et de produire de nouveaux travaux, y compris un livre pour enfants appelé La magie de l’Esturgeon, qui devrait être publié par Nightwood de Presse. Il a dit qu’il espère que d’autres Premières Nations, des conteurs s’appliquer pour ces types de postes, même s’ils sont incertains sur la façon de partager leurs histoires dans un décanteur-milieu de culture.

“J’ai aussi vivre dans deux mondes,” dit-Dandurand. “Chaque jour, j’en route de mon village (sur Macmillan Île dans le Fleuve Fraser) sur un pont et entrez dans le Canada, puis traverser un pont pour rentrer à la maison.”

La plupart des histoires de sa culture sont sacrés, et pas pour le partage, dit-Dandurand, mais il utilise l’imagerie animale, comme la magie de l’Esturgeon, ou le Sasquatch, à donner des aperçus de son monde.

Plusieurs de ses histoires sont des enseignements en eux, dit-il. “Quand vous prenez quelque chose de cette terre, vous devez toujours donner quelque chose en retour.”

Ibey dit, “Ce programme est une occasion pour nous de reconnaître et d’honorer les populations Autochtones, célébrer leurs contributions et de construire la compréhension inter-culturelle.”

Share Button
Previous Article
Next Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *