Vancouver chanteuse de jazz Laila Biali obtient funky sur le nouvel album de la Poussière

Vancouver jazz singer Laila Biali gets funky on new album Out of Dust

Laila Biali sort son huitième album, à partir de la Poussière, le 27 Mars.

PNG

Un diagnostic de deux maladies auto-immunes, plus personnelle, la perte de led primé artiste de jazz de l’artisanat optimiste et inspirant nouvel album.

Laila Biali prévu d’introduire les fans de son nouvel album, de la Poussière, dans une configuration live.

Coronavirus pourriez avoir mis le holà sur son 2 Mai concert à Pyatt Hall et un projet de cross-country tour, mais ce n’est pas l’arrêt de la 27 Mars dernier record date de sortie.

Comme le Juno award winning artiste de jazz dit, personne ne sait ce que réserve l’avenir.

“Certaines personnes conseillé de mettre la sortie en attente, mais à ce stade, tout a été mis en mouvement. Comment pouvez-vous lier à des tournées lorsqu’il est impossible de dire combien de temps cela peut durer? Nous ne le savons pas, et ce bébé est prêt à naître. ”

Avec 10 originaux et une reprise de la chanson, de la Poussière est l’un des plus significatifs et les enregistrements de la région de Vancouver-est né et a grandi chanteuse de jazz et pianiste de sa carrière.

Biali son huitième album a été écrit pendant une période extrêmement difficile. Non seulement elle n’a perdre un membre de la famille et un de ses amis les plus proches, mais elle a reçu un double diagnostic de deux maladies auto-immunes. Tout cela s’est passé dans une succession rapide, qui n’a pas à gérer potentiellement carrière-des changements qui modifient de plus simple.

C’est aussi un endroit qu’elle préfère ne pas plonger trop profondément dans.

“Disons simplement que les gens n’ont aucune idée de ce qui se passe derrière les coulisses, sauf s’ils sont mariés à moi, ou dans mon cercle restreint”, a déclaré Biali.

“Je reçois par sur une aile et une prière, et tout se passe bien. Cela m’a fait d’autant plus reconnaissant pour quand je suis sur la route amenant les chansons de la vie et de voir comment les gens réagissent, et de la façon qui reflète vraiment ce que j’ai mis dans la matière.”

Biali a décrit de la Poussière comme l’album le plus personnel de sa carrière.

Souvent composer pendant les moments de grave chagrin et “considérable doute de soi-même,” elle versait ses pensées, observations et des résolutions dans les enregistrements.

Il n’est pas inhabituel pour les musiciens pour faire de grandes déclarations dans les moments de difficultés. Il n’est également pas rare que ces enregistrements à être morose et mélancolique, plus adapté à moping loin sur les grises journées d’hiver que de faire quelque chose d’édifiant.

Encore de la Poussière scintille comme une bande-son pour le printemps.

De nouveaux commencements, de trouver résoudre en perte personnelle et d’adopter un esprit de jouer à tous de trouver leur chemin dans le matériau. Le seul leadoff Sucre bénéficie d’doux l’oreille des bonbons rainures et de la graisse de l’orgue électrique. C’est un peu plein de funk numéros sur le nouvel album, dont la source d’inspiration d’appel-à-bras de la chanson d’ouverture de la Reconstitution.

Déclarant le temps de les paroles de la chanson touche à 2016 élections américaines, le #MeToo mouvement, le courageux travail du Greta Thunberg et plus. Biali de la voix de l’avant-centre, avec une bonne dose de grogner.

Le réveil sonne comme un cri d’appel à partir d’une autre époque, quand les gens se souciaient plus sur la façon d’aider l’humanité plus que la thésaurisation de papier de toilette.

“Un peu de Stevie Wonder, un peu de Bill Withers, cette chanson est un peu bête pour sûr,” Biali dit.

Vancouver jazz singer Laila Biali gets funky on new album Out of Dust

Laila Biali

PNG

“J’ai grandi comme un adolescent avec moi et mes amis dans le Nord de Van écoute de Parliament-Funkadelic, Tower of Power et volumes 1 à 4 de la Dans Yo Visage funk compilation de la série. C’était mon pain et le beurre de la musique que j’aimais plus que tout, et le passage à jazz à partir de ce était juste une étape supprimé, bien que le funk, le facteur est ce qui donne envie de bouger et l’album a que.”

De la Poussière a également une portion complète de la superbe orchestré ballades sur lequel Biali a construit une base de fans.

Produit par son mari, le batteur Ben Wittman (qui a travaillé avec tout le monde depuis que Paul Simon et Roseanne Cash à Piquer), l’album est chargé avec de l’ambiance.

De la façon dont l’intro au piano de trilles et de cymbales crash dans l’espace sur les Ondes Alpha pour le super cool shuffle du Monolithe, tous les sons sur de la Poussière est conçu pour donner un maximum d’impact.

Cela a posé des défis de plus bienvenue de tri pour le musicien et son groupe de se disputer avec la préparation pour les futures dates de concert.

“J’avais prévu à l’exécution de la sortie officielle de l’album montre avec des ensembles plus larges, parce que tous les chœurs, des cornes et ainsi de suite vraiment d’être mis en avant de cette façon,” Biali dit.

“Mais le plus petit ensemble de versions, nous avons présenté sur la récente, raccourci, de pré-lancement de la tournée ont été très bien. Wendy Chanson est lié à un ensemble de fixation.”

Écrits dans la mémoire de Biali chers ami qui est mort au cours des dernières années, Wendy Chanson est une tendre ballade dont le refrain de vient tout droit du cœur. De cette chanson et de la couverture uniquement sur de la Poussière — Gregory Porter de Me Prendre la Ruelle — ont été enregistrées dans Wendy et la mémoire comme une sorte d’offrande, trop.

“J’étais à son chevet lorsqu’elle est décédée à l’Hôpital Sunnybrook, et je n’avais jamais assisté à un mort, et il a été sacrée”, a déclaré Biali.

“Je lui ai dit que je voudrais consacrer le nouvel album dans ses derniers moments, et Wendy, la Chanson a été le premier titre que j’ai écrit pour l’enregistrement. Puis j’ai joué à Me Prendre la Ruelle à son enterrement, comme elle m’avait demandé d’organiser son service commémoratif, et c’était l’une de ses chansons préférées.”

Wendy Chanson est précédée par la Maison de Verre. Cette pulsation piano-driven chanson traite de l’après-effets de suicide, et de la confusion, de la colère et de la tristesse de telles situations, est capturé magnifiquement dans le saxophoniste Godwin Louis soprano solo.

Biali dit la piste de séquençage sur de la Poussière venait souvent à elle dans les révélations.

“Maison de verre et Wendy Chanson ont tous deux été mis en place quelque chose comme le cœur de l’album, et je suis vraiment heureux avec la façon dont ça a fonctionné”, dit-elle.

“Et à l’ouverture avec la Renaissance et la fermeture à Prendre un Jour de congé — qui comprend un duo avec mon fils Josh jouer un rôle sur la langue tambour et mon mari, semblait comme un droit de déplacer ainsi. C’est une déclaration de la lutte qui est entré en de faire de cet album par le biais de toutes sortes de chaos pour arriver à une fermeture don de la musique c’est de transformation.”

Biali espère que la célébration de la puissance de guérison de la musique vient au bon moment dans la vie des auditeurs.

Elle est à la recherche à la diffusion en direct et options de performances. Mais la musique de l’album n’était pas vraiment prévu pour la présentation sans un backing band. La chanteuse dit qu’elle et son mari sont actuellement à explorer les options de performances. Les dates de la tournée à travers d’avril est reportée.

• Pour plus d’informations ou pour acheter de la Poussière, visite lailabiali.com.

twitter.com/stuartderdeyn

Share Button
Previous Article
Next Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *